Les avantages de la zircone

dans le col du Z1

Les propriétés de la Zircone

La zircone (ZrO2) est une céramique intéressante car, en plus d’être biocompatible, elle possède une combinaison attractive de propriétés de

  • résistance à la corrosion
  • résistance à l’usure
  • résistance mécanique.

Ceci est un test

Les contraintes technique de fabrication

La zircone pure existe sous la forme d’une phase monoclinique à température ambiante et ce jusqu’à 1170 °C. A cette température, une transformation de phase se produit pour conduire à une phase tétragonale puis, à 2370 °C, une transformation en une phase cubique s’opère. Afin de mettre en forme des céramiques à base de zircone, des températures élevées sont mises en œuvre afin de permettre le frittage des poudres et obtenir une pièce céramique. Le refroidissement engendre alors une transition de phases (de tétragonale à monoclinique) qui est associée à une expansion de volume de 3 à 5 % ce qui génère des contraintes qui peuvent être responsables de la formation de fissures et limitent donc l’utilisation de la zircone pure. Pour pallier ce problème, les phases obtenues à hautes températures doivent être stabilisées jusqu’à température ambiante. L’ajout d’oxydes tels que MgO, CaO ou Y2O3 permet de stabiliser ces phases. Il est possible d’obtenir une phase tétragonale stable à température ambiante connue comme zircone tétragonale généralement stabilisée à l’yttrium (Yttria Tetragonal Zirconia Polycrystal : YTZP) [1].

Les avantages de la zircone dans le col du Z1

Le col de l’implant Z1®, en contact avec les tissus mous, est fabriqué en Zircone Y-TZP et possède de nombreux avantages. Ce matériau permet de limiter l’adhésion de la plaque bactérienne par rapport au titane [2]. En effet, il a été prouvé qu’un nombre limité de bactéries adhère à la surface de la zircone. Cela peut s’expliquer par l’état de surface généralement plus lisse qui ne permet donc pas aux bactéries d’adhérer mais également par sa chimie de surface. Le col en zircone de l’implant Z1® représente donc un réel bouclier antibactérien.

Aussi, les tissus mous semblent davantage s’attacher et se développer sur une surface en zircone qu’en titane permettant alors une meilleure reconstruction des tissus mous après implantation. En effet, des études in vitro ont montré que la surface en zircone permet d’améliorer l’adhérence et la prolifération des fibroblastes menant à une meilleure intégration de ce matériau au sein des tissus mous et donc une meilleure fixation des implants [3].

Un avantage précieux de ce col en zircone est l’aspect esthétique car la couleur de ce matériau est similaire à celle d’une dent naturelle contrairement au titane qui peut donner à la gencive un aspect grisâtre. Des études montrent en effet que la couleur de la gencive n’est pas modifiée lors de l’utilisation de la zircone par rapport à l’utilisation du titane [4] [5]. De plus, la zircone permet une reconstruction naturelle des papilles. Figure 1 : Reconstruction de la gencive autour d'un col zircone d'un implant Z1®®. Dr. P Jourdan [6]

En résumé

Le col en zircone de l’implant dentaire Z1®® de TBR permet donc de former une barrière contre les bactéries tout en améliorant l’adhérence et la prolifération des cellules responsables du remodelage des tissus mous. De plus, il permet une meilleure prise en charge esthétique du tissu gingival.